La Villa Trinidad sur Elle Deco

Nous remercions le magazine Elle Deco d’avoir sélectionné la Villa Trinidad de Biarritz parmi les 2O appartements et maisons de rêve à Biarritz.

lien vers la sélection Elle

Réservez en direct la Villa Trinidad lien 

 

villa trinidad elle deco

Publicités

Le Touquet : la rue St Jean, rue du président Macron

« Où est la maison d’Emmanuel et Brigitte Macron? » Est sûrement la question la plus posé en ce moment sur les champs Élysées du Touquet : sur la rue St Jean. Cette rue n’a pourtant pas attendu le président pour se remplir de monde tous les week-ends et toutes les vacances. Une des particularités de cette station balnéaire est en effet d’être dynamique et ouverte toute l’année.

En permanence de très nombreuses activités et événements y sont organisés été comme hiver : Enduro, british week, concours de Bridge, Wake Park, tournois sportifs, exposition d’œuvres géantes en sable… Et le charme du Touquet est d’avoir tous ses commerces ouvert tous les samedis et et tous les dimanches de l’année. La rue St Jean n’est qu’une rue et pourtant c’est l’artère principale qui conduit au front de mer. On y retrouve des établissements historiques comme le restaurant Les Sports ou le casino et sa salle étonnante décorée façon temple égyptien.

casino egyptien

Elle commence côté forêt par un morceau de l’avenue du Verger mais ne prend officiellement son nom qu’après le boulevard Daloz qui porte le nom du créateur du Touquet. C’est dans la première partie de cette avenue que se trouve la maison du Président. Ne vous attendez pas à y trouver le clinquant des maisons de Donald Trump ni les trompettes des « guided tours » de Los Angeles. Ici tout est en discrétion et savoir vivre.

Les habitants fortunés n’étalent pas leurs richesses et vivent simplement. Enfin sans exagération. Ils vivent bourgeoisement tout de même aimant par exemple les innombrables boutiques de bouche de la rue de Metz, toutes plus appétissantes les unes que les autres. La rue St jean est très différente et enchaine les magasins de vêtements, quelqutes restaurants et deux fabuleux chocolatiers.

On s’arrêtera bien sûr dans l’institution « Le Chat Bleu ». Il ne s’agit en aucun cas d’un toiletteur pour chien mais du chocolatier historique de la station. On franchit la Porte et la machine à remonter le temps s’emballe. Les pots à bonbons de toutes les couleurs décorent l’arrière comptoir. Fleurs violettes sucrées, boules sucrés argentés, soleils sucrés jaunes… on ne connaît plus ces bonbons mais on a envie de les croquer.

Les choses sérieuses sont un peu plus bas et sont couleurs chocolats. L’étalage de bouchées fait rêver. La dégustation commence avec les noms de ces merveilles : carré d’as, Spirou, souris, grenobloise, chat bleu, la bûche, le fagotin, la châtaigne… La calculatrice tourne et chauffe? Que nenni! L’addition est poétique et se fait à la main sur un bout de papier. Pour les petits on craque devant les petits paniers qui se remplissent avec les yeux émerveillés des petits êtres haut comme trois pommes.

Un peu plus loin on déguste une moule frittes dans le restaurant « les sports ». Ce restaurant date aussi des débuts de la station et y a vu passé de nombreuses célébrités du cinéma ou de la chanson. Même Han Solo alias Harrison Ford est venu tester cette brasserie du bout de la galaxie.

Le Touquet et La rue St Jean vous transportent dans un autre univers. Venez profiter de toutes ces surprises et repartez avec des étoiles dans les yeux.

Fête de Bayonne, Art Deco et garage Renauld : le pays Basque à la pointe des tendances

 

Quand vous n’êtes pas Basque, on vous le fait vite sentir. Et Basque c’est Basque. Des origines Sud Ouest ne suffisent pas. Si tu ne parles pas Basque, si tu ne peux pas justifier au moins d’un aïeul avec le célèbre béret, il te reste une solution : les fêtes de Bayonne. C’est donc fier comme Edmond Rostand que j’essayais d’obtenir le passeport basque en me rendant la bas. Vous remarquerez que j ai remplacer Artaban par Rostand pour faire plus local.

Vous l’aurez compris grâce au code couleur : tout blanc et un peu de rouge, vous devenez immédiatement Basque. Short blanc, tee shirt blanc et foulard rouge et le fête peut commencer. Je vous recommande un artiste de rue pour personnaliser votre tee shirt : une tête Basque façon tatouage.

tag fete de bayonne

 

L’habit fait le moine. Parcourir les rues de Bayonne vous fait immédiatement entrer dans la fête. Cette dernière est partout. Chaque rue a son spectacle et son musique band. Les héros de la ville sont des géants trognons et enfantins. Quelques pancartes Anti sexisme nous rappellent que plus tard dans la nuit certains font des bêtises. Si vous avez de jeunes enfants profitez de la fête en journee et ne restez pas trop tard le soir. Il y a beaucoup d’activités toute la journée : fête foraine, course de taureaux, défilé des géants, spectacle de rue…

Apres tous ces efforts on envisage la Plage de Biarritz pour se détendre. Direction le sable fin du Miramar. Un charmant escalier serpente la falaise pour dévaler la pente. Chaque marche vous rapproche du moment où vous allez étendre votre serviette. Chaque marche vous fait penser à ce bain rafraîchissant qui vous attend. Chaque marche vous fait rêver de ce spectacle des surfeurs glissant dans les vagues.

À peine posé le pied sur la plage que vous comprenez la force du pays Basque et le spot de Surf mondialement connu. Ici on oublie les vagues et on passe tout de suite en version rouleaux. L’Ocean est puissant à Biarritz et il y a des jours où la baignade est carrément interdite. C’est le terrain de jeu des surfeurs.

Bon je ne reviens pas dessus. Le Biarrot dort sur une planche de Surf. Il petit-déjeune Surf. Il s’habille Surf. Il se déplace avec son scooter Porte Surf. Il parle Surf. Il chante Surf. Ici le surfeur est roi.

Les jours d’Ocean agité, vous vous orientez vers le culturel. Et là c’est la stupéfaction, le miracle, le graal. Sur les hauteurs de Ciboure, tel le parthenon sur l’Acropole se dresse la villa Leihorra. Au bout de 5 Minutes je suis pétrifié et comprend pour la première fois l’effet Stendhal. Ma famille met plusieurs minutes à me ranimer.

villa art deco

Cette villa art deco est un bijou. Ses lignes s’élancent jusque sur le fronton Basque. Chaque détail est un ravissement des yeux et une perfection de cet art qui n a pris ce nom qu’en 1960. Vitrail à la Braque, grille en pluie de jet d’eau, verre polis à forme géométrique : tout est là.

villa art deco 2

La vue est sublime et donne sur les 3 digues qui protègent la ville de St Jean de Luz érigées grâce à l’empereur Napoleon III. 19h. Il est temps de gagner le concept Bar le plus coooool de la côte : le garage Renauld.

En 2017 m, Basque rime avec branchitude. Bayonne, Biarritz, Guethary, Ciboure, St Jean de Luz… chaque falaise, chaque grain de sable est cool dans cette région. Le garage est un océan de moments sympas. Sweet truck de Lucette, burger truck, sushi bar, pata negra concept, bagels…une vague vous submerge d’envies folles. Pas le temps de déguster, votre regard est happé par la structure Eiffel du garage, par ses tags artys et ses lumières façon cirque. On entrevoit la scène où se joue les concerts. On lance la balle d’un flipper vintage. On tape dans un babyfoot. Et on se termine dans le nouveau dancing. C’est l’été et on hurle « dans le pays Basque, on dormira… mais après les vacances »…

phare gde plage

 

L’île de Ré en Hiver

Les vacanciers sont repartis. Le pont est vide. Les embouteillages ne sont plus qu’un souvenir. Les Baleines ont repris leurs routes. Le jeu de Loix est terminé. Les Portes se sont refermées. L’île de Ré s’est endormi!
Erreur. Il n’en est rien. L’île de Ré commence l’hiver une nouvelle vie. D’autres habitants ont remplacé les visiteurs de l’été. Pour s’en rendre compte, un passage à la plage de la Grange à Ars vous fera découvrir les milliers d’oiseaux migrateurs qui viennent prendre leurs quartiers. L’hiver permet une approche tellement différente de l’île.
Certains jours il fait froid. D’autres il fait très froid. Certains jours le vent vous glace. Mais cela change souvent et le lendemain d’une chute de température, le climat océanique vous offre une belle journée ensoleillée et tempérée. L’hiver on prend un peu plus son temps et on profite de ce ralenti pour se reposer.
La balade sur la plage est un must de l’hiver. Les grandes marées balayent tout. Les plages sont belles. L’eau est transparente. On s’y promène et surtout on refait le monde. On laisse aller sa créativité et on fait le bilan de l’année qui vient de s’achever. Le soleil rasant rend l’océan miroir. A 15h00, on a déjà l’impression qu’il va se coucher. Il est doux. Les lunettes de soleil sont inutiles. On ramasse un coquillage pour dessiner dans le sable.
La balade à St Martin est l’autre balade incontournable. Si vous n’êtes pas un fan de la foule de l’été qui vient manger une glace sur le port, vous apprécierez l’ambiance des mois de novembre, décembre, janvier et février. Tous les commerces ne sont pas ouverts mais la ville reste vivante en hiver. On parcours les rues. On tourne. On arpente. On flâne et on découvre des boutiques que l’on ne connaissait pas comme Casba.
On craque. On a le temps. Une étoile lampe. Une planche de Patagonie. Des jeux rétro. Un fauteuil ancien. Tout est tentant. On est tenté mais on est apaisé. On hésite. On craque. Avec l’hiver l’effet cocooning joue à plein. On renouvelle sa deco. On prend des idées partout.
Pour les amoureux de l’île on en profite pour visiter quelques maisons. L’hiver les concurrents sont moins nombreux. On achète plus serin. L’hiver on a le temps de rêver.
On rentre à la maison. Il est temps de faire un bon feu dans la cheminée. Le bois crépite. Les flammes éclairent les fauteuils du salon. On prépare des petits plats. Tout est simple mais fabuleux. On pose les mets sur un plateau. On sort le pineau des Charentes. On remet une bûche. On s’installe devant le foyer. L’hiver est là. On est émerveillé sur l’île de Ré.

Week-end entre amis au Touquet

Il se passe quelque chose dans cette station balnéaire. Dès l’entrée la magie opère. Après 2 à 3h de route qui vous ont permis d’oublier votre semaine harassante, vous arrivez et vous traversez cette forêt crée par Merlin l’enchanteur. De chaque côté, des panneaux d’une très belle élégance vous annoncent les animations des prochains jours. Sur le bord de la route des projecteurs colorés éclairent et animent les arbres.

Encore 2 ou 3 rues et vous voilà arrivé rue de Paris pour passer un bon week-end avec vos amis. Pour bien débuter, je vous propose de poser vos valises et de foncer dans le centre ville. Au bar l’Impasse, ambiance cubaine, une bière ou un Mojito vous attendent. Il est temps de refaire le monde et de décompresser.

Le monde refait et les meilleurs blagues épuisées, il est temps de se coucher pour profiter de toutes les possibilités du Touquet. Pour les lèves-tôt, on saute dans sa voiture pour acheter du poisson sur le port d’Etaples, on profite de la grande fraîcheur et des petits prix. On se jette sur les soles, les St Jacques et les crevettes.

Un des grands plaisir tourne autour des boutiques de bouche. Le Touquet est comme une corne d’abondance. Le samedi matin, les maraîchers et autres vendeurs prennent position autour des magnifiques arcades historiques. On est subjugué par ces couleurs. On remplit son panier. N’oubliez pas le fromager Terre de fromages, rue de Metz. C’est un incontournable et vous craquerez devant son pecorino à la Truffe.

Quelques mètres plus loin vous irez au spectacle du Boulanger Fred qui fabrique son pain devant vous. Son four noir et chromé produit des baguettes tradition à tomber. De vrais gâteaux! Vous l’avez compris les rues commerçantes du centre ville sont des tentations permanentes. On aime s’y promener. On aime flâner. On aime s’y amuser. La particularité de la station est d’être ouverte tous les samedis et tous les dimanches de l’année.

 

Un poisson, des rates du Touquet et un bon gateau. On ne manque jamais d’idée. Cependant on y fait de tellement beaux repas qu’il faut compenser par du sport. Et la il y en a pour tous les goûts. Mais plutôt version distinguée. Equitation, polo, golf, char à voile, cerf-volant, tennis, Kite surf… et depuis peu Wake board.

On s’inscrit à l’avance et on ne rate pas l’occasion de tester du wake. C’est très très bien organisé. Combi, explications, conseils. Très ludique et cela devient vite très technique avec les tremplins.

Autre activité incontournable, le footing. Impossible d’y couper. Il faut se lever vers 8h30 pour profiter des couleurs du matin. Sur la plage, entre les dunes, à proximité du port, dans la forêt, en suivant le parcours sportif, entre les villas, aux pieds du phare, chaque lieu est magique et rendra votre course étonnante et légère.

img_6240

Après l’effort, le réconfort. Pour les amateurs, le sauna de la villa Touquettoise vous attend. Détente garantie. Le week end passe tellement vite qu on a oublié de sortir les cerf-volants. Heureusement on se rattrape avec une balade en Segway direction les dunes. L’objet est facile à prendre en main et permet un autre point de vue sur la station.

Quand il fait beau, ne surtout pas oublier d’aller faire un picnic sur la plage. A quelques dizaines de mètres, la plage est le jardin de nos villas.

Les idées ne manquent pas. Il y en a pour toutes les saisons. En hiver comme en été, qu’il pleuve ou qu’il vente, un week-end au Touquet est un vrai dépaysement, une vraie parenthèse pour se détendre et se distraire avec ses amis. Notre regard n’a pas de limite sur cette plage qui agit comme un aimant depuis plus de 100 ans.

Pokemon GO à l’île de Ré

Pour ceux qui viennent de passer deux mois dans une grotte, Pokemon Go est un Tsunami terrestre. Certains vont vous dire que c’est un jeu de réalité augmentée. Un
Jeu qui vous met en danger, qui vous entraîne dans des crashs  de voiture ou dans des accidents de chantier. Un jeu qui rend dingo ses participants. Un jeu qui déplace les foules et qui rend addictif.
Il n’en ai rien. Pokemon Go c’est la vie. On dresse un Pokemon. On passe au suivant. On chasse le troisième. On fait évoluer. On
élève des œufs. On donne à manger des framboises. On combat. On change de niveaux. On collectionne des médailles. Je vois que certains décrochent. Et oui il s’agit d’un monde à part où les Smogos, les boustiflors et autres Scarabrutes apparaissent tout d’un coup et mettent en joie les dresseurs.
Aout 2016. Les Pokemons débarquent à l île de Ré. Impossible de rater le phénomène. Les chasseurs de bestioles sont partout. Dans les ruelles, dans les venelles, dans le port, derrière le clocher d’Ars, devant les glaces La Martiniere ou en haut du phare des baleines. Ils ont envahis l’île de Ré.
la martiniere.png
Au revoir les paresseux de tout poil! Les joueurs doivent bouger, bouger et encore bouger. Marcher et courir. Et à l’île de Ré, les dresseurs ont un accessoire qui fait merveille : le pokevélo! Ils enfournent leurs engins, les poches remplies de pokeballs et roulent pour découvrir les villages dans leurs moindres recoins.
Il y en a partout. Il y a des magicarpes, des Ptitard, des Onix, des Ferosinges, des Fantominus… La liste est longue comme un annuaire téléphonique. C’est un nid. Une fourmilière. Une caverne d’Alibaba. L’île de Ré en est remplie. Dans les marais, sur les plages et dans les venelles.
Mais plus qu’un jeu, être dresseur est un
état d’esprit. On aime parcourir des kilomètres pour développer un œuf ou pour trouver un pokestop. On se reconnaît entre dresseur. On se recommande les meilleurs endroits. On montre fièrement ses dernières captures.
pokemon marison.png
Ce jeu est une belle occasion de découvrir autrement l’île de Ré, d’apprendre à connaître son voisin et de s’amuser. Car ce jeu reste un jeu. On collectionne. On s’amuse mais avec les autres. Alors oui venez à Ars ou dans les autres villages, ouvrez votre application et chasser les pokemons. On attends avec impatience les pokemons : MagiTasdesel, Scaraclocher et Fantoâne. Et pour les spécialistes Mr Mime est à la plage de la Conche!

Les Brocantes de l’île de Ré

Un miroir biseauté, une batte de cricket , un vieux coffre, une chaise Napoléon III, une plaque publicitaire émaillée, un porte manteau de bistrot, un vieux jeu de loto… Une brocante c’est une caverne d’Alibaba. C’est une chasse au trésor. C’est un grenier magique. Mais toutes les brocantes ne se valent pas. Celles de l’île de Ré sont très souvent très intéressantes. On y déniche de vrais trésors pour améliorer sa deco.
Dès que les beaux jours arrivent les brocantes débarquent dans chaque ville de l’île de Ré. Le jeudi de l’ascension à St Martin, le lendemain à la Noue et le samedi à Ars. C’est le paradis pour celui qui a des idées, des envies et des rêves.
Car la brocante c’est un voyage dans le temps. Il y a d’abord l’histoire de l’objet qui a une ou plusieurs vies à raconter. L’autre jour un brocanteur avait déniché une « adresse » étonnante, expression consacrée dans le milieu. Ce lieu avait hébergé un chapelier, un garage, une boulangerie et une Epicerie. À chaque fois des trésors étaient restés dans la réserve. Des casques de motos en cuir jamais portés, des caisses Neslé presque neuves, des portes chapeau, une panetière et encore mille choses s’entassaient et prenaient la poussière.
Le brocanteur fait des rencontres et des découvertes. Il est le premier à arriver sur un lieu et à voir le potentiel. C’est une sorte d’archéologue. Sous la poussière et la saleté il sait ce qui va plaire. Il commence la nouvelle vie de cette objet.
Mais cette renaissance a besoin d’un deuxième magicien. Ce magicien c’est vous. C’est vous qui allez lui trouver sa place. C’est vous qui allez le repeindre. C’est vous qui allez l’associer à autre chose et le rendre deco ou fonctionnel.
Des trésors à la brocante
Les brocantes de l’île de Ré sont de qualité. Chaque brocanteur à sa spécialité et connaît le style de cette île. Laissez surfer votre imaginaire et venez découvrir les brocantes de Ré. Posez des questions sur la provenance et l’histoire des objets et écrivez quelques mots dessus quand elle a de l’intérêt, que vous laisserez à proximité.
Tirez les tiroirs des meubles de nos maisons de l’Ocean. Soulevez délicatement les objets. Des petites histoires y sont cachées pour que au delà de l’aspect déco apparaisse le sens des choses.

La plage du Touquet

 

Le Touquet a le nom complet de Touquet Paris Plage. La plage du Touquet est le poumon de cette ville balnéaire.
Quand on arrive au Touquet, on franchit le pont qui enjambe la Canche et on commence par pénétrer la forêt. La forêt est magnifique, dense et préservée. Chaque maison est cachée par ces arbres plantés au début du siècle par un notaire visionnaire. Je conseille l’arrivée de nuit dans cette forêt car les arbres qui longent la route sont éclairés de mille couleurs. La forêt devient comme par magie, enchantée.
Après plusieurs kilomètres, on atteint ensuite la ville et ses villas. Cette fois ci les maisons ne jouent plus à cache cache et les architectes ont rivalisé de créativité pour façonner ce fameux style des Touquettoises.
Quelques rues plus tard, on aperçoit la mer et sa fameuse plage. Elle est donc au bout du bout du Touquet. Je vais vous raconter son histoire. Vouloir découvrir cette plage c’est d’abord comprendre qu’elle est multiple, surprenante et qu’elle agit comme un aimant.
La plage du Touquet est un lieu de vie. Il s’y passe toujours quelque chose. On
y vient pour une sculpture en sable, une course de moto, un club de plage ou une démonstration de polo.
Elle se conjugue également au passé. Une signalétique de petits panneaux nous rappèle ses grandes heures du début du siècle et de son extraordinaire piscine Art deco. A ce moment là le Touquet possédait la plus grande et la plus belle piscine d’Europe. Le Batiment avec sa piscine de 65 metres de long, ses gradins de 1800 places et ses cabines était somptueux. Il ne reste aujourd’hui que son plongeoir que l’on entraperçoit au milieu de la piscine extérieure de l’Aqualud.
On imagine l’ambiance et l’animation qui y régnait. Malmenée par la guerre elle eut une deuxième vie avec son plongeoir reconstruit mais son cout de fonctionnement et les problèmes de conformité stoppèrent cette belle histoire.
La plage du Touquet est très vivante et même parfois vivifiante. Ceux qui la connaissent savent de quoi je parle. Bien sûr il est très agréable de plonger ses pieds dans le sable chaud. Mais il faut savoir aussi apprécier la plage quand le vent vous ramone le visage, quand le sable vous rend aveugle, quand le froid vous glace, quand la mer se déchaîne et vient lécher les cabines.

IMG_1073
Quel bonheur! Dans toutes les conditions on aime regarder au loin et se balader le long de cette plage kilométrique.
On ne vient pas au Touquet pour se baigner. Au risque de faire hurler quelqu’uns, je trouve que l’aspect baignade arrive en dernier pour qualifier cette plage. On s’arrêtera tout d’abord sur le sable. Il est blanc, très blanc. Il est fin, très fin. Il est infiniment fin. Il rentre partout. Il traverse les chaussures et les chaussettes. Quand vous revenez de la plage vous en ramener un bon kilo dans chaque chaussure.
Attention ce sable ne fait pas bon ménage avec les appareils électroniques. Il rentre partout même dans l’objectif d’un iPhone. Il fait par contre le bonheur des enfants et de leurs Chateaux de sable. Version XXL on trouve souvent des constructeurs en herbe qui viennent avec du gros Matos ! On sort carrément la pelle de chantier et une heure plus tard on pense qu’un obus est tombé sur la plage. Je pense qu’une année on verra une pelleteuse Caterpillar.
La plage est le paradis des enfants en particulier l’été avec ses clubs de plage. Hélios, Caddy sport, hippocampe… Chaque famille a ses habitudes et son club. Depuis des décennies on y fait les mêmes activités et on y vient génération après génération : du sport, du trampoline, des concours, des châteaux gonflables…. Les enfants en raffolent. La plage est donc découpée par ces clubs qui s’installent à chaque vacances et déballent un matériel impressionnant allant de la corde à nœuds au bassin de nage.
L’autre découpage provient des cabines de plage. Des centaines d’entre elles occupent le long de la jetée. Elles sont très demandées. Il faut attendre 10 ans pour en avoir une. Et encore je pleure depuis plus de 8 ans et je ne suis pas sur d’en avoir une avant que mes enfants soient eux même grand parents.
La plage propose plusieurs ambiances. Devant l’Aqualud, l’ambiance est plus populaire pendant que le secteur atlantique est occupé par les familles bourgeoises et historiques.
On ne sait plus par quoi commencer quand on parle sport sur cette plage. Le matin on y croise des joggers et quelques cours de Yoga. Les passionnés d’équitation viennent galoper dans la mer. Dès qu’il y a du vent des dizaines de kite surfeurs occupent le terrain et transforment le paysage avec les couleurs de leurs voiles. Les cerfs-volants sont également de sortie et font siffler le ciel de la station. Quand la mer se retire, la plage devient le paradis des chars à voile. Ils offrent un superbe spectacle avec leurs voiles drapeaux.

IMG_1050
Pour les promeneurs, la balade sur la plage n’est jamais ennuyante. On peut déambuler sur un deck qui longe les cabines de plage et qui améliore le confort de la marche. À intervalles réguliers l’année dernière des photos étaient exposés sur le thème de l’ange de l’Amérique : Grace Kelly.

IMG_1068
On pourrait en raconter des heures. Cette plage est un rêve. On y vient s’amuser, on y vient se reposer et on repart cultivé. On peut y prendre un verre dans ses bars de plage sympathiques où on y vient avec son pique-nique en fin de journée. Chacun s’approprie la plage et la transforme. La journée s’achève. Les portes des cabines sont fermées. Les tracteurs vont venir ratissés. Tout est prêt pour que tout recommence. Ici le sable coule sans fin dans le sablier du Touquet.

Ile de re, berceau de l Amérique

Bien sur je pourrais vous faire la liste des célébrités de l île : Gérard Hernandez, Fabrice Luccini, Vincent Lindon, Lionel Jospin… Mais cette liste est dérisoire à côté de l’histoire que je vais vous conter.
Le premier président des États Unis Georges Washington vient de l’île de Ré. En fait tout commence au XVIieme siècle avec un certain Nicolas Martiau. Cet homme, de religion huguenot, nait en 1591 au sein d’une riche famille d’armateurs et de négociants retais.Georges Washington
A 23 ans cet ingénieur du fuir vers l’Angleterre à cause de sa religion. Il se fit remarqué par le comte d’Huntington-Hastings qui l’envoya en Virginie défendre ses intérêts et le nomma fondé de pouvoir de ses plantations.
Brave et compétent, il construisit des palissades pour protéger la jeune colonie de Jamestown contre les indiens. Il sauva la cité d’un massacre certain. Il fut élu de 1623 à 1657 à la house of burghers, sorte de parlement local. Il épousa Jane Barkley et eut 4 enfants.Demeure de Nicolas Martiau
Sa descendance fut nombreuse et joua de grand rôle dans l’histoire de l’Amérique. Le plus célèbre de ses descendants à la cinquième génération devint le premier président de l’Amérique.George Washington
Un ocean sépare l’Île de Ré des États Unis. Mais les hommes et les femmes ont toujours raccourcit les distances et rapprocher les continents. A l’image de Nicolas Martiau, de nombreux anglo-saxons font le chemin inverse et viennent profiter de l’île de Ré. Gageons qu un jour un de leur descendant briguera la présidence Française.
Véritable leçon de vie, cette histoire nous montre à quel point tout est possible. Avec un peu de vent, quelques rêves et beaucoup d’énergie chacun peut conquérir le monde.

Le bon, la brute et le truand

Le bon, la brute et le truand

Sergio Leone est il venu écrire son western spaghetti à Ars en Ré? Je vous en laisse juge. Moi j en suis convaincu depuis que j ai découvert ces 3 personnalités qui vous ferons aimer ce village.
Comme tout bon western, il y a d’abord une eglise au centre du village. Le clocher d’Ars en Ré est fameux mais allez plus loin. Prenez la pointe du clocher et servez vous en de compas. Tracez un cercle. Il passe d’abord par la tour du Sénéchal.

La tour du Sénéchal
Moitié épicerie, moitié restaurant, ce lieu unique c’est pour moi la brute. C’est le choc. Venez vous y restaurer. Prenez une table en fer dépareillée et commander des huîtres ou un foie gras. Simple, brut il n’y a que des bons produits. Sans chichi, l’autre bonne surprise ce sont les 2 restaurateurs qui tiennent l’endroit. chaise la tour du SénéchalDynamiques, sympathiques, souriants ils vous donnent envie de prolonger ce bon petit moment au pied du clocher. On n a pas l’impression d’être au restaurant. On est un peu reçu comme par des amis.
Le compas reprend sa route et s arrête au café du commerce sur le port. Impossible à rater, c est une institution. Mais attention c’est un lieu dangereux. Gare aux balles perdues. Ici on a affaire au truand. Ce restaurant est à voir. Ici on vient avec ses yeux et ses oreilles. Repris par des américains, le décor est incroyable. Il y en a partout. Je vous propose de vous arrêtez sur 2 pièces exceptionnelles. D abord le miroir du bar. Il vient des état unis. Demandez que l’on vous indique la balle de Buffalo Bill qui est logée quelque part. Café du commerceCe miroir a été le témoin d’un règlement de compte. Bienvenue chez le truand. Ensuite jeter un coup d’œil sur le miroir carte de l île de Ré. Superbe trouvaille aux puces de st Ouen. Le grenier parisien ne faillit pas à sa réputation.
Reprenez votre outil géométrique afin de rejoindre la cabane du fier. L’endroit n est pas spectaculaire mais il cache un trésor. Au cœur des marais, prenez une table au bord des baies vitrées. Cela a un côté pratique. Si vous avez besoin de sel, tendez la main et plonger là dans un des bassins appelés carreaux.
Un coup d’oeil vers ces étendues d’eaux et on a l’impression de voir des cartes s’envoler.Vue sur les marais La partie de poker commence. Terrase de la Cabane du FierOn est chez le bon. Vrai? Faux? bluffe? Goûtez à l agneau de 6 heures. Engouffrez des huîtres avec leurs crépinettes qui valent le détour. Si vous ne tombez pas par terre, je vous envois la brute faire votre affaire. Ici la carte est fabuleuse et l’agneau fondant.

La cabane du Fier
Le bon la brute, le truand. L’église, les revolvers, le poker. Tout est là pour inspirer Sergio. Reste juste le sel pour pimenter cette histoire. Le sel dur, râpeux. Le sel qui façonne et qui taille les gueules. Ici vous risquez de croiser Lee Van Cleef ou Clint Eastwood.