Randonnée en Guadeloupe

La Guadeloupe est réputée pour ses plages, son sable blanc, sa végétation tropicale mais aussi pour ses randonnées. Les plus connues se trouvent à Basse Terre autour du volcan La Soufrière. Sur cette aile du papillon, on découvre les cascades, on approche le cratère de souffre et on plonge dans les sources d’eau chaude. Le paysage est principalement une forêt tropicale très riche, humide et très variée.
Je vous propose de découvrir un autre visage de la Guadeloupe  en partant enRandonnée sur Grande Terre. Cette partie de l’île est beaucoup plus sèche et surtout beaucoup plus plate.


La randonnée la plus remarquable se situe à la pointe des châteaux. Je vous conseille de partir de la Plage de la résidence et de longer la côte en direction de la pointe des châteaux. Vu la force du soleil je vous conseille de partir très tôt aux alentours de 7h00 du Matin. Le spectacle du soleil illuminant les plages, les collines et la pampa locale est un vrai régal.

Vous passerez par la Plage Tarare qui est une plage de nudistes. Cette anse est magnifique et à cette heure du matin elle n’est pas fréquentée. Elle forme une baie digne d’une carte postale. On prend ensuite de la hauteur sur la colline et on aperçoit au loin le bout de la pointe. Cette partie de la Guadeloupe porte le nom de pointe des châteaux car elle se termine par une série de rochers falaises qui font penser à des morceaux de châteaux.

La randonnée peut se terminer par cette extrémité ou être écourté à tout moment en bouclant vers la residence. La colline la plus élevée propose une Grande croix sur son promontoire et permet d’observer par temps clair toute la Guadeloupe. 

Une autre randonnée est possible tout en haut de Grande Terre depuis la ville de Saint Louis. Sur le chemin, je vous conseille de profiter de la brocante du Moule certains dimanche ou de visiter le cimetière incroyable de Morne à l’eau et ses carrelages damiers. Saint Louis ressemble à une ville du far West ambiance western spaghetti avant un duel mano à mano. Tout est calme. Tout est écrasé par le soleil. Tout est silencieux. L’ambiance qui en ressort est fascinante et les paysages sont magnifiques. Ici vous ne trouverez aucune infrastructure touristique. C’est la Guadeloupe à l’état brute. De très belles balades vous attendent.

Les paysages y sont fabuleux et on a l’impression d’être transporté dans un autre monde. La Guadeloupe est très variée, vous pouvez sortir des sentiers battus en arpentant Grande Terre.

Balades et promenades à Saint-Martin

L’île de ré est réputée pour ses kilomètres de pistes cyclables à travers les marais salants, la pinède et les cotes magnifiques qui la bordent. Je vous propose également d’emmener votre bicyclette dans les ruelles de St Martin de Ré.

Ce village, capitale de l’île est chargé d’histoires fascinantes. Un historien passionné aime faire revivre les personnages qui ont marqué ce lieu emblématique. Il se nomme le conteur de l’histoire. Déguisé il vous donne rendez vous dans un endroit secret de l’île et vous  raconte avec fougue les aventures de ces personnages tout en déambulant dans les ruelles de St Martin. Voici quelques exemples de ses promenades :

  • Nicolas Baudin, le capitaine botaniste explorateurs des terres australes 
  • La baronne de Tencin de St Martin
  • Les forçats de l’île de ré
  • La rébellion du duc de Rohan
  • Les naufragés du Cristina Rueda
  • Les anglais à l’assaut de la citadelle assiégée

Vous l’avez compris ce personnage coiffe un tricorne du 18ième siècle et vous vous mettez à voyager dans le temps. Si vous êtes plutôt d’humeur arty il ne faut pas rater les portes ouvertes des ateliers d’artiste. Souvent niché dans de magnifiques demeures ou dans une tour Vauban étonnante, ces lieux se dévoilent quelques journées par an. Les œuvres de ces artistes trouvent une dimension particulière au milieu des pinceaux, des palettes colorées et des machines à lithographier. 

Je vous recommande l’atelier Cazalis. Il se niche rue des gabarets dans une demeure ancienne avec une des rares tour de Saint Martin de Ré. Une magnifique cour vous ouvre les portes d’un lieu magique. A l’entrée les petits enfants s’essayent avec des cailloux peints. Charmant à souhait. Ensuite la fille de l’artiste vous fait rêver avec son bestiaire qui a donné le nom de nombreuses plantes. Et enfin vous rentrer dans l’entre du graveur.

Gravure sur bois, gravure sur métal, presse, couleurs on a envie de tout voir, de tout toucher. On veut comprendre d’où sortent ces représentations fantasmagoriques. On veut tout emmener sous le bras. On est sous le charme. Les ruelles et les venelles de St Martin de Ré ont toujours mille secrets à vous révéler…

Séminaire Biarritz

Si Biarritz n’est pas dépourvu de possibilités en matière d’hôtel, l’expérience d’un séminaire dans une belle villa est tout autre. Avec sa capacité de 6 chambres, la villa Trinidad vous permettra de proposer une ambiance particulière et inoubliable pour tous les participants.

Séminaire Biarritz 5

Situé en centre ville, la villa vous permet de faire tout à pied. Les activités sont nombreuses : casino, aquarium, initiation au Surf, jeux de piste, soirée en Espagne à San Sebastian, visite de la maison Louis XIV à St Jean de Luz, maison incroyable d’Edmond Rostand… il est facile de mêler travail et plaisir sur la côte basque. 

Séminaire Biarritz 3

La villa Trinidad, elle offre beaucoup de possibilité avec ses 6 chambres et ses 9 lits. Elle permet d accueillir confortablement jusqu’a 12 personnes. Aux beaux jours sa grande piscine de 12 mètres offrira des bons moments de détente. Pour la partie travail, les grandes pièces du Rez-de-chaussée permettent de se retrouver tous ensemble alors que les grandes chambres elles offrent la possibilité de petits groupes de réflexion.
N’hésitez pas à nous solliciter pour des demandes spécifiques. 

Séminaire Biarritz 4

Le Touquet, la station des sport de glisse

Char à voile, kite surf, wake board, segway, planche à voile… on ne compte plus les sports que l’on peut pratiquer dans la station Balnéaire du Touquet.

Le stade est immense. La salle n’a pas de limite. Le terrain est multiple. Tous ces lieux ne font qu’un et prennent forme sur la magnifique plage du Touquet. Cette immensité de sable blanc d’une grande finesse permet d’exprimer beaucoup de sports.

On laisse d’abord un peu d’espace aux chevaux qui viennent galoper et que l’on voit souvent par marée basse au loin dans des nuages d’éclaboussures. Cette vue magique est complétée par les chars à voile et leurs voiles blanches ou colorées de drapeaux.

L’activité char à voile demande de réserver un peu d’avance car elle est très demandée. Je vous conseille d’appeler le centre nautique (letouquetnautisme.com). Ce sport s’apprend très vite et donne de belles sensations dès la première séance. Des moments inoubliables.

Pour ceux qui préfèrent être dans l’eau ou sûr l’eau, je vous recommande le wake park sur le front de mer. Il est ouvert de début avril à début novembre. (http://www.letouquetwakepark.com/). 

Grâce à un treuil électrique façon remontée mécanique de sport d’hiver, vous êtes tracté dans deux immenses piscines. Pour les champions il y a des rampes de glisse et des tremplins. Là aussi les places sont chères et il vaut mieux réserver. 

La Plage est aussi le paradis des cerfs-volants. Impossible de résister à manipuler ces voiles colorés qui foncent et virent dans le ciel. Certains y accrocheront un harnais pour en faire soit du kite Surf soit une sorte de char à kite. Vous me pardonnerez mais je ne sais plus comment cela s appelle : un char tiré par une voile volante.

Les dizaines voiles colorées des kite surfs qui virevoltent, forment un balai magique dans le ciel du Touquet. 

Et je n ai pas fini côté glisse. Ceux qui préfèrent la terre ferme découvriront la ville et ses villas avec un Segway. Ceux qui proposent cette activité sur la place centrale de la Plage au bout de la rue St Jean, vous apprendront les premiers rudiments et très vite vous attaquerez la route des dunes, les chemins forestiers et les rues du Touquet. Cela vous donnera un autre point de vue de cette cité balnéaire.

Pierre de Coubertin qui aimait Le Touquet serait fier de voir l’importance du sport pour cette ville. Ce lien entre le Touquet est si fort que j’ai proposé à la mairie de baptiser chaque cabine de plage du nom d’un grand sportif (parallèle avec Deauville qui elle a donné aux cabines des noms de stars américaines). Chaque inauguration donnerait un coup de projecteur sur un sport, un sportif et sur notre belle station. Pour l’instant je n’ai pas eu de réponse. Espérons que l’idée fait son chemin.

Les brocantes de l’Ile de Ré

A l’île de ré il y a des incontournables. Faire une brocante en fait partie. L’été et les week-ends clefs il y en a partout. En fait les villages opèrent une sorte de relais. Ces brocantes s’étalent sur un ou deux jours et animent tour à tour les 10 villages de l’île. 

Les amateurs de ces objets ayant déjà eu une vie sont comblés car globalement le niveau est très élevé. On y trouve de tout mais il y a comme un style particulier. Cet article prend là un caractère subjectif mais il y a de nombreux objets de bon goût et dans l’air du temps. Des meubles aux babioles l’offre est superbe. On trouve toujours plein de coup de cœur dans le déballage de ces marchants.

Schéma pompe

Il y a souvent deux spécialistes de la faïence qui mettent en valeur des collections d’assiettes anciennes. Il y a un brocanteur qui s’approvisionne principalement en République tchèque et qui ramène de là-bas des trésors de designers à des prix raisonnables. Il y a un  marchant spécialisé dans les objets détournés et insolites qui vous propose comme décoration une enseigne de Teinturerie ou un élément en Zinc du faîte d’un toit. Il y a un nouveau qui fabrique des décorations avec des petites bouées qu’il enfile comme les perles d’un collier. Il y en a d’autres qui vous proposent des objets en lien avec l’océan comme des casiers à huîtres ou des rames de bateau.

Impossible de ne pas repartir les bras chargés. Si on a raté le déballage du week-end on peut se rabattre sur les boutiques permanentes. Je vous en conseille deux. Il y a d’abord à Ars « côté Jardin » qui a toujours une paire de volet ancien, un miroir magique ou un jeu de quille à vous proposer Ensuite à St Martin de Ré, le magasin de la république est spectaculaire. Il se situe dans l’ancienne poudrière de la ville, époque Louis XIV. A cette époque on séparait les armes et la poudre. Si l’ennemi parvenait à envahir l’un des deux sites stratégiques il ne pouvait pas utiliser les armes contre vous. C’est dans ce lieu chargé d’histoire que vous est proposé des meubles design des années 60, des objets insolites comme ces moules à chapeaux ou des fauteuils scandinaves de toute beauté.

Une fois le coffre plein, on rentre fier comme Artaban avec des rêves plein la tête. On n’a pas acheté des objets, on a chiné des histoires. Comment ne pas imaginer la vie de ce tube à absinthe, de cette caisse de magasin ou de ce meuble venant d’un hôtel. On aime alors partager avec sa famille ou ses amis chacune de ses trouvailles en vidant sa voiture et en sortant chacun de ses trésors emballés dans du papier journal. On aime regarder ces objets et leur donner une nouvelle vie dans notre monde moderne. On aime mélanger les styles. C’est aussi ça le charme de l’Ile de Ré. 

Le Touquet : la rue St Jean, rue du président Macron

« Où est la maison d’Emmanuel et Brigitte Macron? » Est sûrement la question la plus posé en ce moment sur les champs Élysées du Touquet : sur la rue St Jean. Cette rue n’a pourtant pas attendu le président pour se remplir de monde tous les week-ends et toutes les vacances. Une des particularités de cette station balnéaire est en effet d’être dynamique et ouverte toute l’année.

En permanence de très nombreuses activités et événements y sont organisés été comme hiver : Enduro, british week, concours de Bridge, Wake Park, tournois sportifs, exposition d’œuvres géantes en sable… Et le charme du Touquet est d’avoir tous ses commerces ouvert tous les samedis et et tous les dimanches de l’année. La rue St Jean n’est qu’une rue et pourtant c’est l’artère principale qui conduit au front de mer. On y retrouve des établissements historiques comme le restaurant Les Sports ou le casino et sa salle étonnante décorée façon temple égyptien.

casino egyptien

Elle commence côté forêt par un morceau de l’avenue du Verger mais ne prend officiellement son nom qu’après le boulevard Daloz qui porte le nom du créateur du Touquet. C’est dans la première partie de cette avenue que se trouve la maison du Président. Ne vous attendez pas à y trouver le clinquant des maisons de Donald Trump ni les trompettes des « guided tours » de Los Angeles. Ici tout est en discrétion et savoir vivre.

Les habitants fortunés n’étalent pas leurs richesses et vivent simplement. Enfin sans exagération. Ils vivent bourgeoisement tout de même aimant par exemple les innombrables boutiques de bouche de la rue de Metz, toutes plus appétissantes les unes que les autres. La rue St jean est très différente et enchaine les magasins de vêtements, quelqutes restaurants et deux fabuleux chocolatiers.

On s’arrêtera bien sûr dans l’institution « Le Chat Bleu ». Il ne s’agit en aucun cas d’un toiletteur pour chien mais du chocolatier historique de la station. On franchit la Porte et la machine à remonter le temps s’emballe. Les pots à bonbons de toutes les couleurs décorent l’arrière comptoir. Fleurs violettes sucrées, boules sucrés argentés, soleils sucrés jaunes… on ne connaît plus ces bonbons mais on a envie de les croquer.

Les choses sérieuses sont un peu plus bas et sont couleurs chocolats. L’étalage de bouchées fait rêver. La dégustation commence avec les noms de ces merveilles : carré d’as, Spirou, souris, grenobloise, chat bleu, la bûche, le fagotin, la châtaigne… La calculatrice tourne et chauffe? Que nenni! L’addition est poétique et se fait à la main sur un bout de papier. Pour les petits on craque devant les petits paniers qui se remplissent avec les yeux émerveillés des petits êtres haut comme trois pommes.

Un peu plus loin on déguste une moule frittes dans le restaurant « les sports ». Ce restaurant date aussi des débuts de la station et y a vu passé de nombreuses célébrités du cinéma ou de la chanson. Même Han Solo alias Harrison Ford est venu tester cette brasserie du bout de la galaxie.

Le Touquet et La rue St Jean vous transportent dans un autre univers. Venez profiter de toutes ces surprises et repartez avec des étoiles dans les yeux.

Biarritz et les pirates : le trésor de Barbe noire

En l’an 2017, furent découvert,gravées dans la falaise, des inscriptions d’un autre âge. Et c’est comme cela que le célèbre pirate Barbe Noire refit parler de lui. Personne jusqu’à ce jour n’avait imaginé que ce pirate était descendu dans le pays Basque. On savait qu’il écumait l’Océan entre les Caraibes et l’île de Ré mais sa légende etait incomplète. De ses 7 trésors, on apprenait que l’un d’entre eux était caché aux environs de Biarritz. Bien avant l’impératrice, Barbe Noire avait terrifiée ces côtes.

Quand il mit un pied sur la fameuse Grande Plage, un Basque eu le temps de dire « Bizarra Beltza » (qui veut dire barbe Noire en Basque) avant d’avoir la gorge tranchée. Le pirate entendit Biartza. Qui devint plus tard Biarritza puis Biarritz.

Corsair, pirate, trésor, galion, Ile des Caraïbes… ces mots seraient orphelins sans la saveur d’un rouleau jauni par le temps, abîmé juste ce qu’il faut et datant au moins du 17ieme siècle : je veux parler de la carte.

carte des pirates de biarrritz

La descendance de Barbe Noire est nombreuse tant il écuma les bordels de la côte Atlantique. On eut d ailleurs l’occasion de rencontrer la dame Noire de l’île de Ré, une de ses petite-petites filles. Des recherches approfondies me permirent de découvrir le Basque Noir. Cet homme éleveur de taureau noir vouait un véritable culte à son ancêtre qui fit la richesse de sa famille. En lui rendant visite je compris que la carte de la région de Biarritz accrochée au mur de son hacienda espagnolisante cachait un secret.

Elle arborait un sigle romain III. Prêt à tout pour partir à la conquête de ces richesses inouïes avec mes moussaillons, je subtilisais la carte en ouvrant un
enclos de taureau pour créer une diversion.

De retour à Biarritz, je constituais une fine équipe de gredins. Le gringo mexicano toloso surnommé oliviero fut le premier à arriver accompagné de ses terrifiantes gringas : Sofia la fuerza et Paloma la dent de sang. Puis les mousquetaires complétèrent l’équipe : Aym le terrible, Toscana l’italienne au sourire mortel et le roi Baltazar et sa balafre. Un trésor attire les convoitises et l’équipe du être renforcée par les vaux-rien de l’équipe sanguinolente de Rackham Le Rouge.

jeunes pirates

Ces gredins commencèrent par le pied du phare qui comprenait un cadran d’hélios. Grâce aux indications cachées de la carte, Toscana, lointaine cousine d’Estaban fit parler le soleil et fouilla l’arrière d’une balustrade à l’endroit indiqué par la lumière qui transperçait le rocher. On se serait cru dans un épisode des merveilleuses cités d’or.

Le premier indice indiqua le rocher de la vierge. Un télescope de touriste permit à la fine équipe d’apercevoir la célèbre passerelle Eiffel indiquée sur l’indice. Fouetté par les vagues cet accès semblait inaccessible. La carte était pourtant formelle. La quête du Graal passait par ce rocher protégé d’une Statue de Marie.

pieuvre musée de la mer

Chaque aspirant pirate se battait pour trouver en premier l’élément promis par la carte. Les lieux emblématiques s’enchaînèrent : le musée de la mer et sa pieuvre inquiétante, l’église et son confessionnal maudit, le marchand de glace empoisonnée, le tunnel sombre sous l’hôtel du palais, les marches maudites de l’église orthodoxe, le terrain infernal de pelote basque et pour finir le garage Regina hanté.

Les gredins finirent par comprendre que le troisième trésor de Barbe Noir venait des pillages effectués sur les côtes de Trinidad et Tobago. Je ne peux que taire la fin de cette traque pour protéger ceux qui y ont participé. Reste le rêve, les aventures et les rencontres que nous permirent ce terrifiant pirate. Ouvrez les yeux. Sortez de votre grotte. L’aventure est partout dans le pays Basque.

Fête de Bayonne, Art Deco et garage Renauld : le pays Basque à la pointe des tendances

 

Quand vous n’êtes pas Basque, on vous le fait vite sentir. Et Basque c’est Basque. Des origines Sud Ouest ne suffisent pas. Si tu ne parles pas Basque, si tu ne peux pas justifier au moins d’un aïeul avec le célèbre béret, il te reste une solution : les fêtes de Bayonne. C’est donc fier comme Edmond Rostand que j’essayais d’obtenir le passeport basque en me rendant la bas. Vous remarquerez que j ai remplacer Artaban par Rostand pour faire plus local.

Vous l’aurez compris grâce au code couleur : tout blanc et un peu de rouge, vous devenez immédiatement Basque. Short blanc, tee shirt blanc et foulard rouge et le fête peut commencer. Je vous recommande un artiste de rue pour personnaliser votre tee shirt : une tête Basque façon tatouage.

tag fete de bayonne

 

L’habit fait le moine. Parcourir les rues de Bayonne vous fait immédiatement entrer dans la fête. Cette dernière est partout. Chaque rue a son spectacle et son musique band. Les héros de la ville sont des géants trognons et enfantins. Quelques pancartes Anti sexisme nous rappellent que plus tard dans la nuit certains font des bêtises. Si vous avez de jeunes enfants profitez de la fête en journee et ne restez pas trop tard le soir. Il y a beaucoup d’activités toute la journée : fête foraine, course de taureaux, défilé des géants, spectacle de rue…

Apres tous ces efforts on envisage la Plage de Biarritz pour se détendre. Direction le sable fin du Miramar. Un charmant escalier serpente la falaise pour dévaler la pente. Chaque marche vous rapproche du moment où vous allez étendre votre serviette. Chaque marche vous fait penser à ce bain rafraîchissant qui vous attend. Chaque marche vous fait rêver de ce spectacle des surfeurs glissant dans les vagues.

À peine posé le pied sur la plage que vous comprenez la force du pays Basque et le spot de Surf mondialement connu. Ici on oublie les vagues et on passe tout de suite en version rouleaux. L’Ocean est puissant à Biarritz et il y a des jours où la baignade est carrément interdite. C’est le terrain de jeu des surfeurs.

Bon je ne reviens pas dessus. Le Biarrot dort sur une planche de Surf. Il petit-déjeune Surf. Il s’habille Surf. Il se déplace avec son scooter Porte Surf. Il parle Surf. Il chante Surf. Ici le surfeur est roi.

Les jours d’Ocean agité, vous vous orientez vers le culturel. Et là c’est la stupéfaction, le miracle, le graal. Sur les hauteurs de Ciboure, tel le parthenon sur l’Acropole se dresse la villa Leihorra. Au bout de 5 Minutes je suis pétrifié et comprend pour la première fois l’effet Stendhal. Ma famille met plusieurs minutes à me ranimer.

villa art deco

Cette villa art deco est un bijou. Ses lignes s’élancent jusque sur le fronton Basque. Chaque détail est un ravissement des yeux et une perfection de cet art qui n a pris ce nom qu’en 1960. Vitrail à la Braque, grille en pluie de jet d’eau, verre polis à forme géométrique : tout est là.

villa art deco 2

La vue est sublime et donne sur les 3 digues qui protègent la ville de St Jean de Luz érigées grâce à l’empereur Napoleon III. 19h. Il est temps de gagner le concept Bar le plus coooool de la côte : le garage Renauld.

En 2017 m, Basque rime avec branchitude. Bayonne, Biarritz, Guethary, Ciboure, St Jean de Luz… chaque falaise, chaque grain de sable est cool dans cette région. Le garage est un océan de moments sympas. Sweet truck de Lucette, burger truck, sushi bar, pata negra concept, bagels…une vague vous submerge d’envies folles. Pas le temps de déguster, votre regard est happé par la structure Eiffel du garage, par ses tags artys et ses lumières façon cirque. On entrevoit la scène où se joue les concerts. On lance la balle d’un flipper vintage. On tape dans un babyfoot. Et on se termine dans le nouveau dancing. C’est l’été et on hurle « dans le pays Basque, on dormira… mais après les vacances »…

phare gde plage

 

Coupe du monde de Surf – World ISA surf

Mai 2017 – une légende du Surf pose le pied sur le tarmac de Biarritz.  Cet hawaïen qui a tout gagné et tout inventé rejoint l’une des Mecque du Surf pour profiter de la coupe du monde de la discipline. Et cette année cet événement a lieu à Biarritz sur la Grande Plage.

On ne reconnaît plus la Plage. Un ensemble de structures chapiteaux blanches s’est posé sur le front de mer. Devant chacune d’elle une petite terrasse arbore fièrement un drapeau de chaque pays. Chine, Panama, Norvège, Espagne, Russie, France… et bien sûr États-Unis. Le monde entier est là et ce n’est pas pour manger des pizzas.

La compétition bat son plein. Bien sûr pour le néophyte ce n’est pas facile à suivre. 4 par 4 les surfeurs s’affrontent. Pendant un laps de temps ils doivent réaliser le plus de figures possibles. Chaque figure rapportant des points. À la fin de chaque round l’équipe drapeau au vent se précipite pour récupérer son champion.

Les français excellent dans la discipline. Ils gagneront le titre chez les femmes, le titre par équipe et finiront deuxième chez les hommes. Mais en parallèle de la compétition une ambiance incroyable se dégage. On mange Surf, on bouge Surf, on regarde la mer Surf. On profite. On peut approcher les stars de ce sport. On s’amuse des téléobjectifs des journalistes.

On est loin des millions du foot ou du tennis. L’état d’esprit des surfeurs est toujours présent. Biarritz est d’ailleurs un de ses meilleurs représentants. Personne ne se la raconte. Les gens viennent surfer pour le plaisir et de façon naturelle.

Biarritz a bien été choisi pour cette compétition. Dans on le monde entier sa réputation n’est plus à faire et cette ville et ses environs  sont une sorte de Californie Française.

Le soleil est au Rendez vous. Cet événement ne reviendra pas tout de suite mais quand vous prendrez votre planche, vous penserez que vous aussi vous pouvez surfer les mêmes vagues que ces grands champions.