Restaurant de plage à St Martin : la cible

Inoubliable, immanquable, inratable. La Cible est un restaurant qui ne vous laissera pas indifférent.
Hiver comme été, on rêve de cette mer qui entoure l’île de Ré. On est fasciné. On est subjugué par cet océan qui bouge et qui inspire. On aime le regarder. On aime le sentir. On aime le toucher.
Ici c’est encore mieux on le met dans son assiette. La Cible est située sur la plage de St Martin à quelques mètres du fort, entrée du pénitencier.
A proximité du club de Kite surf, ce restaurant est posé sur la plage. Il est entièrement tourné vers la mer. Il offre un panorama complet sur l’océan depuis la plupart des tables. La décoration est soignée et design.
On prend place autour d’une table et là on est transporté par l’Ocean. On en oublierait presque de commander. Heureusement un serveur vous rappelle à l’ordre. La Cible n’est pas un observatoire. Une ardoise vous invite à succomber. Il y en a pour tout le monde. Du poisson au burger. Je tente le burger Cible pendant que Carole vise un thon mis cuit.
On repart dans les rêveries. Un coup d œil côté cuisine retient notre attention avec une disposition originale de caissons empilés qui servent à accueillir les bons crus du lieu. Un coup d’œil en l’air où de belles suspensions décorent habilement le restaurant façon cabane/design.
img_4647
Les plats arrivent. Je rebaptise immédiatement le mien . C’est la tour de Babel façon burger. Des échalotes, un steak de haut niveau, une galette de pomme de terre nid d’oiseau parfaitement croustillée, une couche de roquette délicieuse, un fromage tout en douceur et bien dosé et tout cela pris entre deux pains à burger dorés. La tour est trop belle. Je la descends en flèche normale dans un restaurant cible.
Du côté de Carole les légumes viennent mettre en valeur le très bon thon qui a grillé légèrement sous les graines de sésames. On picore les frites maisons redoutables de son voisin de table. On regarde l’Océan. On se regarde. On sait pourquoi on aime l’île de Ré.
Des moments simples bénit des dieux. On est touché au cœur. La cible c est nous.

L’île de Ré en Hiver

Les vacanciers sont repartis. Le pont est vide. Les embouteillages ne sont plus qu’un souvenir. Les Baleines ont repris leurs routes. Le jeu de Loix est terminé. Les Portes se sont refermées. L’île de Ré s’est endormi!
Erreur. Il n’en est rien. L’île de Ré commence l’hiver une nouvelle vie. D’autres habitants ont remplacé les visiteurs de l’été. Pour s’en rendre compte, un passage à la plage de la Grange à Ars vous fera découvrir les milliers d’oiseaux migrateurs qui viennent prendre leurs quartiers. L’hiver permet une approche tellement différente de l’île.
Certains jours il fait froid. D’autres il fait très froid. Certains jours le vent vous glace. Mais cela change souvent et le lendemain d’une chute de température, le climat océanique vous offre une belle journée ensoleillée et tempérée. L’hiver on prend un peu plus son temps et on profite de ce ralenti pour se reposer.
La balade sur la plage est un must de l’hiver. Les grandes marées balayent tout. Les plages sont belles. L’eau est transparente. On s’y promène et surtout on refait le monde. On laisse aller sa créativité et on fait le bilan de l’année qui vient de s’achever. Le soleil rasant rend l’océan miroir. A 15h00, on a déjà l’impression qu’il va se coucher. Il est doux. Les lunettes de soleil sont inutiles. On ramasse un coquillage pour dessiner dans le sable.
La balade à St Martin est l’autre balade incontournable. Si vous n’êtes pas un fan de la foule de l’été qui vient manger une glace sur le port, vous apprécierez l’ambiance des mois de novembre, décembre, janvier et février. Tous les commerces ne sont pas ouverts mais la ville reste vivante en hiver. On parcours les rues. On tourne. On arpente. On flâne et on découvre des boutiques que l’on ne connaissait pas comme Casba.
On craque. On a le temps. Une étoile lampe. Une planche de Patagonie. Des jeux rétro. Un fauteuil ancien. Tout est tentant. On est tenté mais on est apaisé. On hésite. On craque. Avec l’hiver l’effet cocooning joue à plein. On renouvelle sa deco. On prend des idées partout.
Pour les amoureux de l’île on en profite pour visiter quelques maisons. L’hiver les concurrents sont moins nombreux. On achète plus serin. L’hiver on a le temps de rêver.
On rentre à la maison. Il est temps de faire un bon feu dans la cheminée. Le bois crépite. Les flammes éclairent les fauteuils du salon. On prépare des petits plats. Tout est simple mais fabuleux. On pose les mets sur un plateau. On sort le pineau des Charentes. On remet une bûche. On s’installe devant le foyer. L’hiver est là. On est émerveillé sur l’île de Ré.

Séminaire au Touquet

À deux heures et demi de Paris, commence la forêt de pins enchantée du Touquet. C’est là que tout commence dans le cadre raffiné de cette station balnéaire de la côte d’Opale. Vous poursuivez votre route jusqu’aux dunes de sable tout en appréciant les architectures anglo-normandes, art deco et moderne des villas.
Ici tout est pour le plaisir des sens : le vent vous rafraîchit sur la plage qui s’étend à perte de vue, les belles villas ravissent votre regard qui ne sait plus ou s arrêter et les boutiques gourmandes comblent vos papilles.
Le Touquet est un trésor et le lieu idéal pour se dépayser, se retrouver et réfléchir en équipe. Arrivé dans nos villas, il vous reste  déployer les deux derniers sens : la parole et l écoute pour réussir votre séminaire d’entreprise.
Un séminaire dans une ou deux de nos villas vous permet d accueillir jusqu’à 22 personnes sur 10 chambres et une mezzanine. Les salons et salles à manger permettent d’organiser des workshops ou présentation de manière informelle et décontractée autour d’une cheminée ou face à la mer. La villa Touquettoise vous permet aussi de profiter d’un sauna.
Pour les moments de détente, il est possible de proposer aux participants  du char  à voile, du longe-côte, des balades en Segway, du cheval et à la belle saison du Wake Board.
Le soir plusieurs bars vous attendent.
fullsizerenderLa ville possède également deux casinos, un golf, une piscine et des terrains de tennis. Cette ville, lieu de prédilection de Pierre de Coubertin début 1900, regorge d’activités et de surprises
Voici quelques idées complémentaires pour votre séminaire :
• Visite de la biscuiterie du Touquet : des fabrications spectacle


• Activité de cerfs-volant sur la plage
• Courses en Rosalie 4 places
• Footing tôt le matin entre les dunes de sable
• Concours de château de sable

Les idées ne manquent pas et je suis sûr que vous en aurez plein d’autres. Nous avons déjà accueilli de nombreuses entreprises de taille diverses. Elles y ont trouvé un cadre propice pour cette parenthèse appréciée des organisateurs et des participants.
Ne vous reste plus qu’a trouver le thème et la date 🙂

Week-end entre amis au Touquet

Il se passe quelque chose dans cette station balnéaire. Dès l’entrée la magie opère. Après 2 à 3h de route qui vous ont permis d’oublier votre semaine harassante, vous arrivez et vous traversez cette forêt crée par Merlin l’enchanteur. De chaque côté, des panneaux d’une très belle élégance vous annoncent les animations des prochains jours. Sur le bord de la route des projecteurs colorés éclairent et animent les arbres.

Encore 2 ou 3 rues et vous voilà arrivé rue de Paris pour passer un bon week-end avec vos amis. Pour bien débuter, je vous propose de poser vos valises et de foncer dans le centre ville. Au bar l’Impasse, ambiance cubaine, une bière ou un Mojito vous attendent. Il est temps de refaire le monde et de décompresser.

Le monde refait et les meilleurs blagues épuisées, il est temps de se coucher pour profiter de toutes les possibilités du Touquet. Pour les lèves-tôt, on saute dans sa voiture pour acheter du poisson sur le port d’Etaples, on profite de la grande fraîcheur et des petits prix. On se jette sur les soles, les St Jacques et les crevettes.

Un des grands plaisir tourne autour des boutiques de bouche. Le Touquet est comme une corne d’abondance. Le samedi matin, les maraîchers et autres vendeurs prennent position autour des magnifiques arcades historiques. On est subjugué par ces couleurs. On remplit son panier. N’oubliez pas le fromager Terre de fromages, rue de Metz. C’est un incontournable et vous craquerez devant son pecorino à la Truffe.

Quelques mètres plus loin vous irez au spectacle du Boulanger Fred qui fabrique son pain devant vous. Son four noir et chromé produit des baguettes tradition à tomber. De vrais gâteaux! Vous l’avez compris les rues commerçantes du centre ville sont des tentations permanentes. On aime s’y promener. On aime flâner. On aime s’y amuser. La particularité de la station est d’être ouverte tous les samedis et tous les dimanches de l’année.

 

Un poisson, des rates du Touquet et un bon gateau. On ne manque jamais d’idée. Cependant on y fait de tellement beaux repas qu’il faut compenser par du sport. Et la il y en a pour tous les goûts. Mais plutôt version distinguée. Equitation, polo, golf, char à voile, cerf-volant, tennis, Kite surf… et depuis peu Wake board.

On s’inscrit à l’avance et on ne rate pas l’occasion de tester du wake. C’est très très bien organisé. Combi, explications, conseils. Très ludique et cela devient vite très technique avec les tremplins.

Autre activité incontournable, le footing. Impossible d’y couper. Il faut se lever vers 8h30 pour profiter des couleurs du matin. Sur la plage, entre les dunes, à proximité du port, dans la forêt, en suivant le parcours sportif, entre les villas, aux pieds du phare, chaque lieu est magique et rendra votre course étonnante et légère.

img_6240

Après l’effort, le réconfort. Pour les amateurs, le sauna de la villa Touquettoise vous attend. Détente garantie. Le week end passe tellement vite qu on a oublié de sortir les cerf-volants. Heureusement on se rattrape avec une balade en Segway direction les dunes. L’objet est facile à prendre en main et permet un autre point de vue sur la station.

Quand il fait beau, ne surtout pas oublier d’aller faire un picnic sur la plage. A quelques dizaines de mètres, la plage est le jardin de nos villas.

Les idées ne manquent pas. Il y en a pour toutes les saisons. En hiver comme en été, qu’il pleuve ou qu’il vente, un week-end au Touquet est un vrai dépaysement, une vraie parenthèse pour se détendre et se distraire avec ses amis. Notre regard n’a pas de limite sur cette plage qui agit comme un aimant depuis plus de 100 ans.

Biarritz, la puissance de l’Océan

Neil Armstrong a marché sur la lune. Ça vous le saviez. Les maisons de l’Océan vont faire leurs premiers pas à Biarritz en septembre. Ça c’est notre scoop. Et oui vous me pardonnerez cette comparaison avec cet épisode historique mais ce clin d’œil est à la hauteur de l’événement pour ceux qui partagent notre passion pour les belles maisons et pour l’Océan.
Les maisons de l’Océan vont s’enrichir d’une implantation dans ce paradis Basque. À partir d’avril prochain vous pourrez découvrir une nouvelle villa idéalement située à deux pas de la grande plage, au cœur de la ville impériale.
Cette belle histoire a commencé il y a un an et demi. Un vrai coup de cœur devant cette maison qui semblait abandonnée. Derrière la toiture en mauvais état et les balustrades rouillées, se cachait une maison Art Déco de 1922 avec un toit terrasse magique.
Enfin avant de parler de magie, il faut avoir une puissante imagination car maintenant va commencer le plus intéressant : la renaissance de la villa Trinidad.
Nous vous en reparlerons mais ces quelques mots sont l’occasion de vous parler de Biarritz, cette perle du Sud Ouest ou plutôt de ces perles du Sud Ouest. Car Etre a Biarritz c’est être au cœur du triptyque Biarritz – St Jean de Luz – San Sébastian.
La région est très riche. On passe d’une compétition de pelote basque à la maison Arnaga d’Edmond Rostand.

Villa Arnaga

 

 

On s’émerveille devant un concept store. On part pour partager des Tapas à St Sébastian et on s’arrête à Guétary.

 

Mais on n’oublie pas la religion locale : le surf. Ici on ne rigole pas avec la célèbre planche. On se réveille, on mange, on dort sur une planche de Surf. Les plages sont organisées pour ce sport, pour cet art de vivre.

surf sur un scooter
La région puise une partie de sa force de cet océan beau et puissant. Il produit de belles vagues qui en font un spots de surf les plus prisés. Mais il façonne aussi cette côte et ses falaises. Le New York Times donne à cette région le surnom de Californie française. Nous sommes heureux de vous proposer bientôt ce nouveau spot de vacances. L’océan est une source inépuisable de possibilités. Après une promenade sur la plage du Touquet, après une ballade en vélo dans les marais de Ré, après un rhum sous les cocotiers de la Guadeloupe, venez goûter aux plaisirs de la côte Basque. L’Océan y est puissant.

Pokemon GO à l’île de Ré

Pour ceux qui viennent de passer deux mois dans une grotte, Pokemon Go est un Tsunami terrestre. Certains vont vous dire que c’est un jeu de réalité augmentée. Un
Jeu qui vous met en danger, qui vous entraîne dans des crashs  de voiture ou dans des accidents de chantier. Un jeu qui rend dingo ses participants. Un jeu qui déplace les foules et qui rend addictif.
Il n’en ai rien. Pokemon Go c’est la vie. On dresse un Pokemon. On passe au suivant. On chasse le troisième. On fait évoluer. On
élève des œufs. On donne à manger des framboises. On combat. On change de niveaux. On collectionne des médailles. Je vois que certains décrochent. Et oui il s’agit d’un monde à part où les Smogos, les boustiflors et autres Scarabrutes apparaissent tout d’un coup et mettent en joie les dresseurs.
Aout 2016. Les Pokemons débarquent à l île de Ré. Impossible de rater le phénomène. Les chasseurs de bestioles sont partout. Dans les ruelles, dans les venelles, dans le port, derrière le clocher d’Ars, devant les glaces La Martiniere ou en haut du phare des baleines. Ils ont envahis l’île de Ré.
la martiniere.png
Au revoir les paresseux de tout poil! Les joueurs doivent bouger, bouger et encore bouger. Marcher et courir. Et à l’île de Ré, les dresseurs ont un accessoire qui fait merveille : le pokevélo! Ils enfournent leurs engins, les poches remplies de pokeballs et roulent pour découvrir les villages dans leurs moindres recoins.
Il y en a partout. Il y a des magicarpes, des Ptitard, des Onix, des Ferosinges, des Fantominus… La liste est longue comme un annuaire téléphonique. C’est un nid. Une fourmilière. Une caverne d’Alibaba. L’île de Ré en est remplie. Dans les marais, sur les plages et dans les venelles.
Mais plus qu’un jeu, être dresseur est un
état d’esprit. On aime parcourir des kilomètres pour développer un œuf ou pour trouver un pokestop. On se reconnaît entre dresseur. On se recommande les meilleurs endroits. On montre fièrement ses dernières captures.
pokemon marison.png
Ce jeu est une belle occasion de découvrir autrement l’île de Ré, d’apprendre à connaître son voisin et de s’amuser. Car ce jeu reste un jeu. On collectionne. On s’amuse mais avec les autres. Alors oui venez à Ars ou dans les autres villages, ouvrez votre application et chasser les pokemons. On attends avec impatience les pokemons : MagiTasdesel, Scaraclocher et Fantoâne. Et pour les spécialistes Mr Mime est à la plage de la Conche!

Les plages de Guadeloupe

Sable blanc ou sable noir, mer Caraibes ou océan Atlantique, calme ou avec des rouleaux, déserte ou animée les plages de Guadeloupe se déclinent à l’infini. Le choix est très vaste. Voici quelques propositions de découvertes.
Le paradis des plages se situe sur la pointe des Chateaux et plus précisément dans le parc protégé de la pointe des Chateaux. Les constructions se comptent sur les doigts d’une main. A droite on glisse vers les lagons de la mer Caraibes. A gauche on trouve les petits rouleaux coincés entre la Barriere de corail et la plage.
Commençons par le bout du bout. Le bout de la pointe. Les rochers déchirent le paysage. On est transporté en Bretagne. En fait il faut viser la plage un peu avant d’arriver sur le bout de la pointe cote océan Atlantique. Cette plage est belle mais demande un accessoire : un masque et un tuba. Il ne faut pas passer à côté des fonds marins : coraux boules, coraux branches, poissons, tapis de sable mélangé… L’endroit offre aussi un magnifique panorama sur la pointe des Chateaux. Petit conseil. Ne touchez pas les rochers et les coraux : à la fois pour protéger la nature et pour ne pas vous blesser.
Depuis la Residence Karukera, reprenons la route vers St Francois. On trouve de nombreuses plages côté mer Caraibes. Avancez un ou deux kilomètres et choisissez. Il y a le choix. C’est là tout l’intérêt. L’eau est turquoise, translucide et calme. Prenez en une et profitez de la douceur du matin ou de celle de la fin d’après midi.
unnamed
Après le calme, la tempête. Prenez la route du moule. Laissez sur votre droite la maison Zevalos, petit bijou colonial avec son balcon fer forgé qui l’entoure. Un peu plus loin vous découvrirez le panneau : « la porte de l’enfer ». Vous suivez la mystérieuse inscription. Vous vous gardez et vous commencez à descendre. Les vues sont superbes. L’endroit est magique. Une baie entourée de falaises se découvrent alors. Ici le sable se fait rare. On est en enfer. Un enfer beau mais qui se mérite. Pour se baigner ce n’est pas facile car il y a beaucoup de rochers. Il faut démarrer en face du cocotier et avancer prudemment. Mais la vous êtes seul au monde. Cette plage est très forte.
Vous vous sentez seuls? Changez de cap en direction de la plage des Raisins Clairs. Cette plage, plus grand publique n’en est pas moins une des plus belles plages de Guadeloupe. Il y a souvent beaucoup de monde mais c’est aussi ce qui fait son charme. Elle est très vivante. On peut y déguster des sorbets Coco ou même des Churros. On est côté mer Caraibes donc les eaux sont calmes. Une plage mais plusieurs atmosphères. Au premier plan le sable et ses baigneurs ambiance touristes. Au second plan une partie couleur locale avec des tables à picnic. Les Guadeloupéens y viennent en famille ou avec des amis pour déjeuner et y passer une partie de l après midi. Le troisième plan est réservé aux joueurs de dominos et aux amateurs de rhums qui refont le monde. Vous l’avez compris c’est une plage poupées russes très animée.
Grande terre est le paradis du sable blanc mais si vous voulez toucher du sable noir, il vous faudra aller sur basse terre. Je recommande celles autour de Bouillante. Venez y apprécier les belles plages et la vue sur l’îlet pigeon. Prenez un masque car la féerie se passe en dessous. Les coraux, les tortues et les poissons multicolores vous attendent.
plages de guadeloupe (3)
Les plages sont tellement nombreuses de St Louis à Ste Anne et de 3 Rivières à Dehaies qu’il faut se prendre au jeu et essayer une nouvelle plage à chaque fois 🙂

Idées restaurants en Guadeloupe

Commençons par une adresse authentique proposant une cuisine guadeloupéenne savoureuse. A deux pas de la poste de St Francois, poussez la porte du restaurant Raou. Enfin c’est une expression car il n’y a pas de porte. Vous ne viendrez pas pour la deco mais pour apprécier les spécialités de cet endroit charmant. Le serveur est une crème. Il est souriant, charmeur, aérien, gentil. A lui tout seul il vaut le détour. On commencera par une assiette d’Accra et comme ils sont très bons on demandera un rabe. On appréciera les délicieux colombos de poulet ou de cabri et on finira par une glace Paradis passion et rhum raisin.  Il y a souvent du monde car l adresse à sa notoriété.
On change du tout au tout et on prend sa planche de surf pour se rendre au Moule. On passe devant une grande place où trône une église magnifique à la mexicaine et on arrive sur la jetée de cette station balayée par les rouleaux de l’océan. Très vite vous comprenez que vous avez atteint un
Spot de Surf. Je vous conseille le restaurant Le Spot qui vous donnera une vue imprenable sur les vagues et les surfeurs. Vous l avez compris un des atouts de ce lieu est sa vue panoramique sur la mer.
IMG_1026
On retrouvera là aussi une cuisine guadeloupéenne avec des accras, des crabes farcis, des colombos et des poissons grillés. On évite les produits qui ne viennent pas d ici et on déguste une daurade grillée. Un régal. Une fois par mois le Moule accueille une sympathique brocante le dimanche. On peut alors faire le célèbre triptyque  :  brocante – surf – daurade.
On pose sa planche et on part sur la pointe des Chateaux. On arrive armé d’un sabre et d’un crochet. Bienvenue à la rhumerie du pirate. Vous prenez la route de la pointe des Chateaux à gauche en sortant de Karukera. Au 17ieme siècle le célèbre barbe noire que l’on connaît jusqu’a l île de Ré, accosta la Guadeloupe pour y cacher une partie de son fabuleux trésor. Il choisit la pointe des Chateaux qui offrait des plages lagons plus facile pour décharger l or et les pierres précieuses. Il fut le premier à dessiner une carte de la Guadeloupe pour positionner ses richesses.
la rhumerie du pirate (2)
Des années après un de ses descendants retrouvant la carte familiale parvint à découvrir le trésor. C’est avec cet argent qu’Il put ouvrir ce restaurant enchanteur. Amateur ou pas de rhum on est fasciné par cette collection de rhums du monde entier. Chaque Ile a son ou ses rhums. Chaque marque est un voyage dans une nouvelle Ile : la Barbade, Trinidad, Tobago, la Dominique…
Le personnel de ce lieu est très sympathique et vous servira des mets très bons : assiettes créoles, poissons marinés, poissons frais grillés, banane flambée…
Chez le pirate de la pointe des Chateaux ou ailleurs la Guadeloupe regorge de bonnes adresses. Voici 3 idées mais n’hésitez pas à essayer de nouveaux endroits et à nous suggérer de nouvelles trouvailles.

Les Saintes – Guadeloupe

De nombreux saints et saintes ont donné leurs patronymes à des villes de Guadeloupe : Sainte Rose, Sainte Anne, Saint François, Saint Louis… L’île toute entière est d’ailleurs une référence à Notre dame de Guadalupe qui aurait sauvé Christophe Colomb lors d’une tempête. Vous l’aurez compris l’île papillon n’a pas abrité que des pirates. Cette île est marquée de ces premiers conquistadors catholiques qui découvraient ces joyaux de l’arc Antillais.
Pour découvrir les Saintes, il faut mieux se lever tôt et partir vers la ville de Trois Rivières tout en bas de Basse Terre. En partant de St Francois , après Pointe à Pitre , vous découvrirez les paysages champs de banane, l’incroyable allée de Dumanoir avec ses palmiers royaux et le volcan de la soufrière que l’on aperçoit parfois entre les nuages.
Arrivé sur le port, l’aventure commence. Elle commence d’abord en faisant fonctionner la machine à remonter le temps. Il faut se mettre dans la peau de Christophe Colomb qui entraperçut cette incroyable baie. Il faut imaginer le gouverneur de la Guadeloupe Charles Houël annexer ces terres. Il faut se mettre dans les pas des premiers colons venant de l’ouest de la France qui se sont installés dans cet archipel des îles du vent.
A bord du bateau Miss Karaibes on aperçoit Terre de Haut. La traversée n’est pas très longue mais a le temps de vous fouetter de ses embruns marins si vous êtes du bon côté du vent. En approchant on entre dans une baie magique qui vous captive. Les dauphins sont là pour vous accueillir et jouer avec vous. Au fond un petit village se détache avec ses maisons colorées. À bâbord on devine le Fort Napoléon. À tribord on admire les centaines de bateaux qui mouillent dans ces eaux.
IMG_5903
Revenons sur ce fort Napoléon. Le célèbre empereur serait il venu en Guadeloupe? Aurais je séché mes cours d’histoire? Ai je confondu l’île d’Elbe et l’île des Saintes? L’explication se trouve en haut de la colline. Il faut une petite pincée de courage pour affronter la chaleur de ce paradis mais heureusement vous pouvez espérer profiter d’une petite pluie rafraîchissante. Une demi heure après on découvre les portes d’un fort qui n’a jamais servi au combat. Se promener dans ce lieu c’est découvrir l’histoire de la Guadeloupe et de ses richesses. Mais on apprend aussi que Napoléon n’y a pas dormi. Il n’y a pas mangé. Il ne l’a pas construit et non il n’est pas venu se baigner dans la belle plage juste en bas. Il faut chercher ailleurs l’explication de ce baptême. Il doit ce nom au fait qu’il a été terminé sous le règne de Napoléon III.
Fin du fantasme. Ouvrons par contre une page de la vraie Histoire. Celle des coups de canon. Les Saintes a en effet été l’objet de nombreuses batailles de colonisation entre les deux principales puissances navales de l’époque que sont la France et l’Angleterre. Des centaines de bateaux s’y sont affrontés. Entouré par les iguanes et les cactus, observez attentivement la baie depuis le haut du fort. Avec un peu d’imagination vous allez voir les navires manœuvrer, sortir les grands voiles et tirer des boulets.
On arrête de rêvasser et on retourne vers la mer. Les Saintes fonctionnent comme un écrin.  Cette île regorge de trésors et de bijoux de la nature comme la plage de Pompierre. On est un peu dans le cliché : cocotiers, eaux turquoises, fonds marins magnifiques, sable blanc… Mais cela fait du bien de profiter d’une plage aussi parfaite. Tant pis pour le cliché. On somnole deux secondes et on est rattrapé par une surprise. Une gentille chèvre vient faire coucou et réclame sa pitance. Vous êtes prié de lui donner des bananes ou des gâteaux. Et oui c’est aussi le royaume des petites chèvres.
On reprend la route vers le ponton principal autour duquel s’organise la vie de l’île. On craque devant le fantôme de béton qui domine le port. Projet d’hôtel, une bataille familiale à stoppé cette promesse d’un lieu unique. Avant de repartir on peut déguster les gâteaux typiques, les tourments d’amour mais surtout on repart avec le magnifique chapeau des Saintes : le Salako.
Avec ou sans chapeau on pleure en repartant de ces îles magiques. Le paradis existe. J’y suis allé.

Les Brocantes de l’île de Ré

Un miroir biseauté, une batte de cricket , un vieux coffre, une chaise Napoléon III, une plaque publicitaire émaillée, un porte manteau de bistrot, un vieux jeu de loto… Une brocante c’est une caverne d’Alibaba. C’est une chasse au trésor. C’est un grenier magique. Mais toutes les brocantes ne se valent pas. Celles de l’île de Ré sont très souvent très intéressantes. On y déniche de vrais trésors pour améliorer sa deco.
Dès que les beaux jours arrivent les brocantes débarquent dans chaque ville de l’île de Ré. Le jeudi de l’ascension à St Martin, le lendemain à la Noue et le samedi à Ars. C’est le paradis pour celui qui a des idées, des envies et des rêves.
Car la brocante c’est un voyage dans le temps. Il y a d’abord l’histoire de l’objet qui a une ou plusieurs vies à raconter. L’autre jour un brocanteur avait déniché une « adresse » étonnante, expression consacrée dans le milieu. Ce lieu avait hébergé un chapelier, un garage, une boulangerie et une Epicerie. À chaque fois des trésors étaient restés dans la réserve. Des casques de motos en cuir jamais portés, des caisses Neslé presque neuves, des portes chapeau, une panetière et encore mille choses s’entassaient et prenaient la poussière.
Le brocanteur fait des rencontres et des découvertes. Il est le premier à arriver sur un lieu et à voir le potentiel. C’est une sorte d’archéologue. Sous la poussière et la saleté il sait ce qui va plaire. Il commence la nouvelle vie de cette objet.
Mais cette renaissance a besoin d’un deuxième magicien. Ce magicien c’est vous. C’est vous qui allez lui trouver sa place. C’est vous qui allez le repeindre. C’est vous qui allez l’associer à autre chose et le rendre deco ou fonctionnel.
Des trésors à la brocante
Les brocantes de l’île de Ré sont de qualité. Chaque brocanteur à sa spécialité et connaît le style de cette île. Laissez surfer votre imaginaire et venez découvrir les brocantes de Ré. Posez des questions sur la provenance et l’histoire des objets et écrivez quelques mots dessus quand elle a de l’intérêt, que vous laisserez à proximité.
Tirez les tiroirs des meubles de nos maisons de l’Ocean. Soulevez délicatement les objets. Des petites histoires y sont cachées pour que au delà de l’aspect déco apparaisse le sens des choses.