Les brocantes de l’Ile de Ré

A l’île de ré il y a des incontournables. Faire une brocante en fait partie. L’été et les week-ends clefs il y en a partout. En fait les villages opèrent une sorte de relais. Ces brocantes s’étalent sur un ou deux jours et animent tour à tour les 10 villages de l’île. 

Les amateurs de ces objets ayant déjà eu une vie sont comblés car globalement le niveau est très élevé. On y trouve de tout mais il y a comme un style particulier. Cet article prend là un caractère subjectif mais il y a de nombreux objets de bon goût et dans l’air du temps. Des meubles aux babioles l’offre est superbe. On trouve toujours plein de coup de cœur dans le déballage de ces marchants.

Schéma pompe

Il y a souvent deux spécialistes de la faïence qui mettent en valeur des collections d’assiettes anciennes. Il y a un brocanteur qui s’approvisionne principalement en République tchèque et qui ramène de là-bas des trésors de designers à des prix raisonnables. Il y a un  marchant spécialisé dans les objets détournés et insolites qui vous propose comme décoration une enseigne de Teinturerie ou un élément en Zinc du faîte d’un toit. Il y a un nouveau qui fabrique des décorations avec des petites bouées qu’il enfile comme les perles d’un collier. Il y en a d’autres qui vous proposent des objets en lien avec l’océan comme des casiers à huîtres ou des rames de bateau.

Impossible de ne pas repartir les bras chargés. Si on a raté le déballage du week-end on peut se rabattre sur les boutiques permanentes. Je vous en conseille deux. Il y a d’abord à Ars « côté Jardin » qui a toujours une paire de volet ancien, un miroir magique ou un jeu de quille à vous proposer Ensuite à St Martin de Ré, le magasin de la république est spectaculaire. Il se situe dans l’ancienne poudrière de la ville, époque Louis XIV. A cette époque on séparait les armes et la poudre. Si l’ennemi parvenait à envahir l’un des deux sites stratégiques il ne pouvait pas utiliser les armes contre vous. C’est dans ce lieu chargé d’histoire que vous est proposé des meubles design des années 60, des objets insolites comme ces moules à chapeaux ou des fauteuils scandinaves de toute beauté.

Une fois le coffre plein, on rentre fier comme Artaban avec des rêves plein la tête. On n’a pas acheté des objets, on a chiné des histoires. Comment ne pas imaginer la vie de ce tube à absinthe, de cette caisse de magasin ou de ce meuble venant d’un hôtel. On aime alors partager avec sa famille ou ses amis chacune de ses trouvailles en vidant sa voiture et en sortant chacun de ses trésors emballés dans du papier journal. On aime regarder ces objets et leur donner une nouvelle vie dans notre monde moderne. On aime mélanger les styles. C’est aussi ça le charme de l’Ile de Ré. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s