Saint François porte des chateaux

Regarder la Guadeloupe depuis l’espace, vous y verrez un papillon. Suivez l’aile du papillon, vous y trouverez tout au bout la ville de St François. Ancienne ville des plantations de cotons, cette ville est une porte pour découvrir les particularités des Caraïbes.

Je vous conseille de commencer par le marché nocturne du mardi. Situé dans le centre à la rotonde, on ne peut rater ces marchands colorés qui viennent vous proposer leurs produits. Il fait nuit noire au dessus de nos têtes, une pluie d’étoiles décore le ciel. En bas c est le contraste. Ça bouge. Ça écrase de la canne. Ça fait l’article. Il y en a pour tout le monde.
On retrouve bien sûr toutes les saveurs des tropiques : vanille, papaye, corosol, banane… Mais aussi de l’artisanat. Le spectacle du COCO Man qui vient avec son 4*4 rempli de noix de coco vous faire boire de l’eau de coco. Son voisin le roi du jus de canne qui vous broie la canne avec une presse ultra dangereuse. Chaque participant fait le spectacle.
Les cultures se croisent et se mélangent. Les indiens vous proposent une spécialité Guadeloupéenne : les bokits. Les  femmes traditionnelles font cuire des acras. Les antillais préparent le poulet boucané. Tout le monde va bien manger.
Pour ceux qui prenaient l’apéro et qui n’ont pas pu se déplacer, on peut aussi profiter du marché rond point le matin. Un marché en rond ou les commerçants exposent le matin leurs récoltes. Mis à part les épices, c’est le marché de l’hyper frais.
Pour agrémenter vos pommes cannelle et vos fruits de l’arbre à pain, vous irez au port choisir parmi les arrivages du matin. Je vous conseille les tranches de Tazard et les langoustes pour remplir votre barbecue.
Casier à Langouste
La marina de St Francois dégage une atmosphère particulière. Mélange de tranquillité et d’activités. Le temps est un peu au ralenti. On apprécie plus d’y déambuler en fin d après-midi car le soleil y est plus doux.
Quelque soit votre croyance venez profiter de la place devant l’église. Le dimanche on est sensible au charme de ces fenêtres à jalousie qui laissent passer l’air et les champs religieux. On est transporté devant ce public endimanché balancé entre le blanc et le très coloré.
On regarde à droite, on découvre les ruelles, on lève les yeux vers le ciel. On suit les mouettes qui jouent avec les alizés. On déambule sur la marina en égrenant les magasins. On cherche partout mais on n aperçoit pas de châteaux. Et pourtant on a entendu parler de la pointe des châteaux.
L’enquête se poursuit et on pense avoir trouver la solution en empruntant la route de la pointe des châteaux. Au bout du bout l explication apparaît. St Francois est bien à la porte des châteaux. Je vous laisse les découvrir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s