Footing Sel et Lapins

 

Voici le secret du footing de Ars en Ré. La recette a été déposé il y a très très longtemps à l’époque où les pionniers posaient le premier pied sur cette île magique. Voici les ingrédients : du sel, des lapins, de l’air frais et de la musique.

Le soleil se lève, il est 8h00, vous sortez de votre couette et sautez dans vos baskets. Bien sur vous avez hésité avant de vous lever. Il fait 2 degrés dehors et 25 degrés dedans. Ces 23 degrés de différences sont autant de raisons de vous lever pour brûler ces 23 calories de trop que vous avez ingurgitées en dégustant une magnifique tarte au citron meringuée la veille.

Mais il y a mieux pour vous motiver : découvrir les secrets du footing Sel et Lapins.

Vous courrez directement vers le port d’Ars et vous contournez les quais sur la droite pour atteindre le chemin des marais. Bien sur, ne vous inquiétez pas, vous n allez croiser personne. A 8h un dimanche avec du vent et une température de 2 degrés, les candidats sont rares. Les couettes sont pleines.

Vous êtes au top de votre forme, vous commencez à courir le long du canal marquant l’entrée du port. Le soleil se lève sur les petits rectangles miroirs des marais. Bon là on est dans le cliché et on a la nausée. Mais le vent vient vous réveiller et vous sort de la carte postale. Il vous fouette le visage. Il rentre partout et vous glace le corps. Mais c’est bon. Vous continuez comme porté par les événements : le vent, le soleil, le froid agissent comme des moteurs.

Reste le sel. On est dans les marais. L’air a un goût salé. Faire un footing ici c’est courir dopé au sel. La saveur de cette course prend alors une autre tournure. Le dernier ingrédient est la musique. Je propose un petit air de Thomas Dutronc qui l’été dernier faisait merveille au festival du jazz du phare de la Baleine.

 

Vous poursuivez cette course matinale entre la mer et les marais dynamisé par les rythmes du jazz manouche. Il n’y a personne. Vous vous demander pourquoi vous n’êtes pas sous la couette. Et là, la magie opère. Un, deux, trois, quatre lapins sortent des bosquets. Vous avancez. Ils prennent la fuite. Vous avancez. D’autres sortent un peu plus loin. Vous avancez et vous ne savez plus où donner de la tête.

Vous courrez avec une multitude de petits amis. Mais vous vous rendez vite compte que vous courrez à la vitesse d’un escargot. Vous accélérez pour courir plus proche des lapins. Encore raté. Les lapins sont dix fois plus rapides.

Vous êtes honteux de vos performances mais vous êtes au top. Votre footing ne ressemble à rien de connu. Il se déroule sur une autre planète. Celle des lapins.

Mais ce footing vous propose une dernière surprise animale. Une girafe. Un drôle d’engin en fer déguisé de jaune et marron. On est décidément jamais seul à Ars.

Alors oui ce footing est à faire et à refaire. Sortez de vos couettes et venez à Ars profiter du secret le mieux gardé : le footing Sel et Lapins.
Je vous propose une idée complémentaire pour le déjeuner : cuisiner un lapin aux olives et au sel de Ré. Vous voilà enfin venger 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s